Le rôle du Québec lundi, Mai 24 2010 

Et si le rôle du Québec devait s’avérer d’amener une véritable réforme de la fédération, plutôt que de se borner à la menacer de rupture ? Et pourquoi ne pas nous mettre à croire au changement, plutôt que de s’évertuer à empêcher celui-ci d’avoir la moindre chance de se manifester ?…

Publicités

Sur la commission nationale des valeurs mobilières, entre autres choses… lundi, Mai 24 2010 

Le plus étonnant par rapport à ce dossier comme tant d’autres, n’est-ce pas surtout que l’on semble ne se préoccuper que de monter aux barricades, et ce avant même d’avoir moindrement chercher à savoir de quoi on parle, et donc sans qu’on puisse même rêver à une quelconque perspective d’entente et de réconciliation ?…

Un dossier vicié lundi, Mai 24 2010 

Tout le dossier de la question nationale ne semble-t-il pas s’avérer tout simplement et définitivement vicié à la base ?… Et pourrait-on pourtant concevoir un problème plus fondamentale pour une quelconque nation ?…

Why don’t we start by looking at the causes of war, and at ourselves, actually ? lundi, Mai 24 2010 

Why do we not seek to remove the causes of war before we even think about doing war itself ? And more precisely, why would we not stop maintaining and encouraging these very causes of war before we start accusing anyone else, if not attacking them, actually ?…

Les immigrants, l’anglais et la nation vendredi, Mai 14 2010 

Les immigrants sont-ils vraiment en train de tous se métamorphoser en « méchants anglophones », ou n’ont-ils pas tout simplement compris qu’on ne puisse réellement s’intégrer à notre chère Belle Province, et encore moins y fonctionner, à moins d’avoir su maîtriser les deux langues qui y sont parlées ?… En ce sens, ne viennent-ils pas surtout nous rappeler le caractère fondamentalement bilingue et biculturel de notre nation, justement ?…

Et pourquoi pas une théorie de la conspiration… souverainiste ?… vendredi, Mai 14 2010 

Il est généralement reconnu qu’on ne pourrait sans doute trouver mieux qu’une bonne crise pour faire mousser l’appui public à la souveraineté, au point ou l’on pourrait considérer que de provoquer des crises est pratiquement devenu une stratégie de base, sinon LA stratégie de base pour le PQ. Et si cela ne datait pas d’hier, justement ?… Et si la Nuit des Longs Couteaux elle-même ne s’était en fait jamais avéré qu’une mise en scène montée de toute pièce par nul autre que notre cher héros national, René Lévesque en personne ?… Car dans l’amertume post-référendaire, ne s’était-il pas lui-même permis, devant toute perspective d’association qui pouvaient lui être proposée par Pierre Éliot Trudeau, de ne répondre qu’en déclarant que « le seul deal » qui l’intéressait, c’était la souveraineté ?… Pour ce qui est d’enterrer d’avance tout processus de négociation, pourrait-on pourtant trouver mieux ?… Ou une telle déclaration ne démontre-t-elle pas surtout que Lévesque ne semblait justement pas avoir d’autre but, en l’énonçant, que de créer la crise qui nous a suivi jusqu’à aujourd’hui, et qui, il faut bien l’avouer, aura bel et bien réussi à éventuellement permettre au Québec de se rendre plus près de la souveraieneté qu’il ne l’aura jamais été ?…

Le Québec unilingue, ou comment handicaper son propre avenir vendredi, Mai 14 2010 

À quoi revient donc le fait de nous empêcher nous-mêmes d’apprendre une langue seconde, sinon à nous handicaper nous-mêmes, et ce génération après génération ? Et à quoi revient donc le fait de d’assurer que nos enfants n’aient pas eux non plus la chance d’apprendre une langue seconde, sinon à handicaper l’avenir du Québec en entier ?… Et qu’est-ce que notre chère nation peut bien chercher ainsi à atteindre à tout prix, sinon la pure et simple médiocrité ?…

Et pourquoi ne pas faire de nous mêmes les complices d’un génocide, pendant qu’on y est ?… vendredi, Mai 14 2010 

N’est-il pas tout simplement révoltant de constater que l’on persiste s’éterniser en Afghanistan, histoire de bien s’assurer de pouvoir continuer à tourner en rond, alors que, d’une façon toute aussi aberrante, on laisse au Congo se dérouler sous nos yeux les pires massacres, et que la barbarie pure et simple a tout le loisir de prendre toujours plus d’ampleur, comme si on n’avait pas regarder défiler assez de génocides pour pouvoir enfin trouver mieux que de s’en faire nous-mêmes les complices de par notre propre inaction, et surtout notre propre aveuglement ?…

Les apparences et la réalité vendredi, Mai 14 2010 

Les Pakistanais seraient donc les premiers à demander à ce qu’on renforcisse leurs soins de santé tout comme leur lutte à la pauvreté, et ce précisément en vue de mieux pouvoir combattre le terrorisme. Pourrait-on pourtant concevoir quelque nation que ce soit qui puisse être mieux placée pour savoir exactement quels sont les besoins réels du moment que l’on doive réellement faire face à un tel fléau, et non pas à seulement sauver les apparences pour ensuite mieux pouvoir s’en aller sans avoir l’air de tout abandonner ?…

Vietnam, Russie, Afhganistan, etc. vendredi, Mai 14 2010 

Il semblerait donc que les U.S.A. n’aient jamais vraiment parvenu à imposer leur domination à qui que ce soit, du moins par la voie des armes, tandis que leurs adversaires auront pratiquement tous gagné leur « combat » devant mener à leur propre libération, et donc à leur émancipation. Et si ce n’était pas nécessairement un hasard ? Se pourrait-il donc que l’histoire aille en ce sens, tout simplement ?…

Page suivante »