Pourquoi n’y aurait-il jamais que le Québec qui puisse faire pitié ?… mercredi, Juil 21 2010 

Pourquoi l’anglais devrait-il donc s’avérer plus menaçant pour notre langue que pour quelque autre langue que ce soit ?… Et sur une planète de plus en plus mondialisée, y a-t-il toujours du sens à nous penser plus vulnérables que d’autres, simplement parce que nous nous trouvons plus proches du Canada anglais et des États-Unis, et ce dans un sens qui après tout ne semble s’avérer que tout ce qu’il y a de plus purement géographique ?…

Publicités

Pourquoi ne pas nous doter d’un rêve digne de ce nom ?… mercredi, Juil 21 2010 

Pourquoi ne pas essayer de réaliser le rêve d’un Québec heureux dans le Canada, ne serait-ce que parce que c’est ce qui devrait d’abord être fait ?… Et surtout, pourquoi ne pas essayer de réaliser ce rêve, plutôt que de prétendre en partant qu’une telle chose est imposssible, pour ne pouvoir ensuite que d’autant mieux utiliser une telle croyance comme prétexte pour prendre la voie de la fuite et de la facilité ?…

Pourquoi ne pas d’abord s’occuper des causes, plutôt que des effets ?… mercredi, Juil 21 2010 

À plus ou moins long terme, peut-on vraiment penser qu’il y ait quelque autre moyen que ce soit d’empêcher l’Afghanistan, ou en fait tout autre région, de devenir un foyer de terrorisme, sinon en s’attaquant aux causes qui conduisent justement à l’apparition d’un tel fléau ?… Ou en fait, peut-on vraiment penser sérieusement régler quelque problème que ce soit, sans d’abord s’occuper de ce qui peut le causer en tout premier lieu ?… Ou en d’autres termes, peut-on vraiment penser régler le problème d’un sous-sol inondé, alors que l’eau qui en est responsable continue toujours de couler du robinet ?…

Et pour être plus précis… Peut-on vraiment penser régler un quelconque problème au Moyen-Orient, alors que le peuple palestinien continue de se voir opprimé en Israël, pour ne citer que cette cause, en tout premier lieu ?…