N’éprouve-t-on pas la moindre gêne à sacrifier la santé, sinon la vie de nos soldats, et ce pour une mission qui pourrait difficilement servir à quoi que ce soit dans la mesure où  l’on ne semble même pas savoir à quoi au juste elle est sensée mener, pour commencer ?…

Voir d’ailleurs l’article suivant…

Canadian soldiers in Afghanistan suffer high rate of brain trauma

Publicités