Et si les grands traités contraignants « à la Kyoto » ne devaient s’avérer guère plus qu’un spectacle à grand déploiement ne visant en fait qu’à entretenir l’illusion qu’il y ait encore quoi que ce soit qui avance au niveau de l’environnement ?

Voir d’ailleurs les articles suivants…
Climate theatre of the absurd – MARGARET WENTE
Don’t blame the politicians, Canadians killed Kyoto

Publicités