Voici ce qui semble malheureusement s’avérer une vérité universelle, et qui devrait résumer, d’une façon aussi succincte que possible, les constatations et raisonnements que j’ai pu partager lors d’un article précédent : en écologie comme dans tous les domaines similaires, plus on en fait, plus on se fait critiquer de ne pas en faire assez, tandis que les critiques viennent à peu près toujours de ceux qui en font moins que soi !

 

Publicités